La Bernache Cravant

30/10/2018

   La Bernache Cravant (Branta bernicla) est une petite oie du genre Anatidae (famille d'oiseaux avec les pattes palmées).

   Elle a la poitrine, la tête et le cou noir. Une petite tâche blanche est présente de chaque côté du cou. Le dessous de la Bernache est gris-brun foncé, y compris le ventre qui peut avoir des reflets blanchâtres. Le bec et ses pattes palmées sont uniformément noirs. Le dessous de la queue est blanc.

 

   Les oies Bernache Cravant sont grégaires en hiver, c’est à dire qu’elles vivent en groupes (jusqu'à plusieurs milliers d’individus).

   Du fait de son alimentation, on ne rencontre cette oie que sur le littoral. En France, où elle vient hiverner (de Novembre à Février-Mars), on la trouve essentiellement sur les côtes du Sud Bretagne, du côté du Pertuis Charentais ou sur le Bassin d'Arcachon. On peut également la rencontrer dans les baies et estuaires de la Mer du Nord, de la Manche, mais en moins grand nombre, car elle préfère se rendre sur les aires d'hivernage plus au sud en Atlantique.

   La Bernache cravant a une alimentation très spécialisée qui se modifie au cours de l’année, en fonction des ressources alimentaires et des régions qu’elle traverse.

   Dans son habitat côtier des toundras sibériennes, la Bernache se nourrit de mousses, de lichens et de quelques algues.

Après la migration, sur nos côtes sableuses ou vaseuses elle mange la zostère naine (une herbe marine vivace).

   Cette exigence alimentaire en fait une espèce inféodée à l’estran. Elle n’abandonnera cette nourriture qu’à l’épuisement des ressources, se rabattant alors sur des algues, sur des salicornes, ou des graminées...

 

    La Bernache vie au rythme des marées. Elle s'alimente à marée basse et se repose et fait sa toilette à marée haute. La nuit elle part vivre au large.

   Ce groupe de Bernache Cravan, d'environ 40-50 individus, a été observé, le 28/10/2018, dans la baie de Sallenelles sur la commune de Merville-Franceville (14), face au port de Ouistreham (14). Sur les lieux, j'ai également pu observer des morceaux de salicornes, dont elle se nourrie, ramenés sur la plage par la marée haute.

 

 

 

Please reload